Indications : 

  • Hypotrophie mammaire unie ou le plus souvent bilatérale. 

  • Reconstruction mammaire après chirurgie pour cancer (voir chirurgie réparatrice). 
     

Prise en charge possible par la sécurité sociale si le bonnet du soutien-gorge est plus petit que A (avec demande d’entente préalable). 
 

La pose d’implants mammaires peut être effectuée lors d’une mastopexie pour ptose, lorsque le volume glandulaire est insuffisant.

Principe : 

La voie d’abord est variable et tient compte des conditions anatomiques, et du vœu de la patiente.

Les plus utilisées sont les voies d’abord axillaire et sous mammaire. Il y a un regain pour la voie sous mammaire ces dernières années avec l’arrivée des prothèses anatomiques. 

La voie d’abord est variable et tient compte des conditions anatomiques, et du vœu de la patiente.
 

Les plus utilisées sont les voies d’abord axillaire et sous mammaire. Il y a un regain pour la voie sous mammaire ces dernières années avec l’arrivée des prothèses anatomiques. 


Le choix de l’implant est capital. Il dépend de la morphologie du sein de la patiente. Parfois, la patiente aura le choix de la voie d’abord et du type de prothèse, parfois il n’y aura pas de choix possible si l’on veut obtenir un joli résultat naturel… C’est le concept, récent, de l’augmentation mammaire biométrique, c’est du « sur-mesure ».

  • L’implant, le plus souvent pré-rempli en gel de silicone, mais quelquefois avec du sérum physiologique, est mis en place en arrière de la glande mammaire, séparée de cette dernière par l’épaisseur du muscle grand pectoral (technique rétropectorale). 

  • L’implant peut aussi être glissé derrière la glande et en avant du muscle. Dans les deux cas, une loge a été aménagée pour recevoir la prothèse ; elle est constituée différemment selon qu’il s’agit d’une prothèse ronde ou d’une prothèse dite « anatomique » ou en « goutte d’eau », indiquée lorsque la glande mammaire est pratiquement inexistante et afin d’obtenir un résultat naturel. Dans ce dernier cas, la loge est faite sur mesure pour la prothèse afin d’éviter sa rotation sur place qui engendrerait un résultat esthétique disgracieux et une asymétrie, un dual plan est généralement utilisé, ce qui motive la voie sous mammaire. 

  • Un drainage aspiratif est rarement mis en place avant fermeture cutanée, et l’intervention se termine par la confection d’un pansement compressif en « cœur croisé ». 

HYPOTROPHIE

Bordeaux

Clinique George V

163 Boulevard George V

33400 Bordeaux / Talence

Tél : 05 35 54 97 27

Voir le plan d'accès

Royan

 rue Claude Bernard
17200 Royan
Tel : 05 56 48 94 94


Voir le plan d'accès

Collaborateurs et associés

Logo Isacc collaborateur.png

Informations patients

Assurance maladie

Cryolipolyse

Clinique George V

Suivez-nous

  • Facebook - White Circle
  • Instagram - Cercle blanc

Informations professionnels

- Conseil de l'ordre des médecins

- Société Française de chirurgie Esthétique

- Société américaine de chirurgie plastique

- SNCPRE

- SOFCPRE

- SOFCEP

- Conseil national de l’ordre des médecins

- Le CNOM

- ameli.fr

- ISAPS

MENTIONS LÉGALES