La lèvre est un peu comme le menton, une structure qui échappe souvent à l’analyse précise et pour laquelle le « gonflement » suscite toujours une certaine mode en chirurgie esthétique.

On injecte ainsi assez facilement dans les lèvres des substances pas toujours inoffensives à certaines doses. La lèvre est pourtant une structure particulière dont la mobilité, la souplesse et la consistance ne doivent pas être affectées de quelque manière que ce soit.

C’est-à-dire que les modifications esthétiques éventuelles des lèvres ne doivent non seulement pas être visibles mais en aucun cas altérer une de ces fonctions intervenant de façon très importante dans la physionomie générale du patient et notamment à la mimique.

Indications : 

L’analyse définie trois types d’action en fonction de variations précises :

  • les variations de dessin de la lèvre ;

  • les variations de hauteur et de volume de la lèvre ;

  • les rides et ridules cutanées des lèvres.

Les variations de dessin de la lèvre : La lèvre est constituée d’une partie blanche cutanée et d’une partie rouge muqueuse. La séparation entre ces deux parties est une ligne arrondie pour la lèvre inférieure et en forme d’arc plus prononcé pour la lèvre supérieure. Cette ligne est le dessin de la lèvre qui varie d’un individu à l’autre.

Les variations de volume et de hauteur de la lèvre : La peau et la muqueuse recouvrent des muscles et des glandes qui créent le volume ou l’épaisseur de la lèvre. Le rapport de hauteur entre la lèvre blanche et la lèvre rouge est lui aussi très variable d’un sujet à l’autre. La hauteur des lèvres définit non seulement la forme de la bouche mais également elle influe sur la perception du nez et de l’ensemble du visage.

Les rides et ridules cutanées des lèvres : La peau de la lèvre très adhérente au muscle peut être, plus ou moins, le siège de rides et ridules plus marquées à la jonction lèvre blanche, lèvre rouge. Les ridules des lèvres ont un caractère terriblement vieillissant et très injuste quand elles surviennent chez des gens jeunes.

Type d'anesthésie et modalités d'hospitalisation

Les différentes solutions s’adressant à chaque déformation peuvent être combinées pour obtenir le résultat le plus esthétique et le plus naturel.

Très grossièrement, on pourra modifier le dessin par une excision cutanée à la base des narines ou à la jonction lèvres rouge et blanche ; le volume et la hauteur de lèvre rouge par des implants, injections ou des excisions de muscle et de glande.

Pour les lèvres trop grosses, traiter les ridules par injection, dermabrasion, ou autres procédés visant à détruire la couche superficielle de l’épiderme. L’utilisation du TIMED a d’ailleurs révolutionné cette prise en charge en permettant d’éliminer radicalement les ridules peri-buccales.

 

Ces différentes techniques esthétiques ont presque toutes leurs avantages et leurs inconvénients, le Dr Drossard choisit celles qui lui semble la mieux adaptée au patient.

LES LÈVRES

Bordeaux

Clinique George V

163 Boulevard George V

33400 Bordeaux / Talence

Tél : 05 35 54 97 27

Voir le plan d'accès

Royan

 rue Claude Bernard
17200 Royan
Tel : 05 56 48 94 94


Voir le plan d'accès

Collaborateurs et associés

Logo Isacc collaborateur.png

Informations patients

Assurance maladie

Cryolipolyse

Clinique George V

Suivez-nous

  • Facebook - White Circle
  • Instagram - Cercle blanc

Informations professionnels

- Conseil de l'ordre des médecins

- Société Française de chirurgie Esthétique

- Société américaine de chirurgie plastique

- SNCPRE

- SOFCPRE

- SOFCEP

- Conseil national de l’ordre des médecins

- Le CNOM

- ameli.fr

- ISAPS

MENTIONS LÉGALES